MES

1. A savoir avant de commencer

Le passage au numérique est un véritable enjeu pour les industries. Un enjeu de taille qui leur permet de rester
compétitives. Le passage au numérique a pour objectif de fluidifier les échanges et les process de l’entreprise.

Les pièges à éviter

Avant la mise en place d’un plan numérique au sein de votre entreprise, prenez en compte certains éléments :

  • Il est très important pour votre entreprise de bien faire attention à ce que votre MES corresponde à votre processus de travail. Il arrive trop souvent que l’inverse se produise, l’outil vous obligeant à s’adapter à lui.
  • Les données de votre base vous appartiennent. Il est donc logique que l’extraction de votre BDD vers une autre doit être accessible, en conservant les liens existants entre les données.
  • Il faut faire attention au cumul des licences, pouvant être très lourd : licence serveur, licence par poste, licence par fonction, contrat de maintenance obligatoire (10 à 15% du montant global).

Budgétisation d’une informatisation

En vue d’une transition numérique, l’informatique a pour vocation de devenir un des postes de dépense les plus importants.

L’environnement numérique est aujourd’hui une évidence qui est en passe de devenir le plus gros projet de l’entreprise. Projet qui nécessite un budget permanent alloué et où l’homme est un référentiel indispensable.

En effet, la digitalisation n’est plus qu’une question d’investissement matériel et financier mais également une question de culture d’entreprise.

La mise en place d’un monde numérique

L’humain constitue le principal frein de votre transition vers le numérique. Naturellement réticent au changement, il devra perpétuellement s’adapter dans un environnement numérique en évolution permanente. Et pour
cause, la transformation numérique de l’industrie nous amène vers des métiers qui se réinventent chaque jour. Le
véritable travail consiste donc à casser ce mode de gestion de l’entreprise et des métiers liés.

L’Industrie 4.0 doit inverser le mode de travail passé qui est encore trop présent :

  • Dans le passé et encore actuellement, 80% du temps sont consacrés à mes-transvers-solution et les 20% restant sont passés à l’analyse de ces chiffres ;
  • Il faut à présent et à l’avenir, accepter et entrer dans l’automatisation des tableaux de bord et le traitement des
    BigData pour ainsi devenir plus productifs.

Cependant, avec l’arrivée de l’Industrie 4.0, cette gestion a laissé place à une autre façon de voir les choses, beaucoup plus modulable : la gestion transversale.

Basé sur ce principe de gestion, allons plus loin en proposant non pas de simples logiciels performants dans leurs domaines mais bien des solutions construites autour d’une seule base de donnée.

Autrement dit, nos solutions répondent à chaque besoin en assurant entre autres choses les échanges de données.

2. Architecture réseau

L’architecture réseau est la clé de voute d’un projet MES.
Il est important de se poser la problématique du réseau dès l’origine d’un Projet de MES.

Séparation des réseaux pour ne pas le saturer :

  1. Un réseau administratif ;
  2. Un réseau Process – Informatique ;
  3. Un réseau Process – Automate.